C1-CAF: « qui a dit qu’on va couper la tête de Ben Malango dès qu’il arrive à Lubumbashi? » (Mihayo)

En quart de finale de la Ligue Africaine des Champions cette saison, le T.P Mazembe et le Raja Club Athletic vont se croiser doublement. D’abord le 28 Février courant au Maroc, ensuite le 7 Mars en République Démocratique du Congo.
À Goma (à l’Est de la RDC) où il séjourne avec son équipe pour livrer des matchs comptant pour le championnat national, Pamphile Mihayo Kazembe devant la presse, a reconnu la taille de l’adversaire.

« Tout le monde sait que l’équipe de Raja est très bonne, c’est une équipe qui participe régulièrement à ce genre de compétition. Cest à nous de nous préparer. J’ai toujours l’habitude de penser à moi, cest-à-dire penser à mon équipe, préparer mon équipe pour qu’elle soit au top niveau » a déclaré l’entraîneur du seul club Congolais qui reste en course.

Actuel sociétaire de Raja, Ben Malango Ngita avait forcé son départ du T.P Mazembe pour le Raja Club Athletic. Un contentieux qui avait fait le buzz avant que la FIFA n’autorise provisoirement à l’attaquant de pointe de porter le maillot de la formation phare de Casablanca, au grand dam des Corbeaux.
Mazembe avait illico dit tout son mécontentement puisque le contrat de Malango courant jusqu’en 2021, celui-ci ne pouvait se permettre de signer pour les Rajaouis en joueur libre.
La semaine dernière, craignant pour la sécurité du joueur (suite à ce feuilleton) qui va se déplacer dans les tout prochains jours dans le chef-lieu du Haut-Katanga (son ancienne base) avec son club, l’agent de Ben Malango a demandé aux instances qui gèrent le football de bien sécuriser le buteur une fois à Lubumbashi.
« … il est actuellement un joueur professionnel d’avenir et les voyages font partie de ses fonctions, et maintenant les deux instances, la CAF et la FIFA, ainsi que la Fédération marocaine de football, doivent garantir la sécurité du joueur. Nous n’accepterons aucune menace ou agression physique sur lui ou sur les fans de Raja et les officiels qui se rendront au Congo » a prévenu l’agent au micro de BBC-Foot.

Ben Malango Ngita

Pamphile Mihayo, ancien coach de celui qui avait été surnommé Big Ben à Lubumbashi trouve que cette crainte ne vaut vraiment pas son pesant d’or.

« C’est vrai, il est un joueur, il ne veut pas parler devant l’écran c’est tout à fait normal. Il n’a qu’à se réserver et aussi, par rapport à sa sécurité moi, je ne sais pas.
Qui a dit qu’on va lui couper la tête dès qu’il arrive à Lubumbashi? Quel est cet agent de sécurité ou de renseignement qui a dit qu’on va couper la tête de Ben Malango s’il arrivait à Lubumbashi?
Je ne sais pas, il y a peut être des dossiers internes que moi je ne connais pas. Cest un joueur, il a passé son temps chez Mazembe, il a donné tout ce qu’il pouvait donner. Il est allé faire sa carrière d’après Mazembe, tout le monde est censé partir un jour. Moi qui suis aujourd’hui à la tête de Mazembe, un jour je partirai peut être chez Dauphin Noir, chez Lupopo, chez Vita, chez Daring, … je suis un entraîneur, je dois faire ma carrière. Moi je crois qu’il faut le laisser tranquille, c’est un joueur, il fait sa carrière » a réagit l’homme qui a été promu quelques heures seulement après, sélectionneur de l’équipe nationale locale de Football de la RDC (il va conduire les Léopards À en Avril prochain lors du CHAN).
Pour bien préparer le quart de finale de la C1 surtout le match aller, le T.P Mazembe effectuera un stage de plus de 10 jours à Rabat.
Le groupe dans une forte délégation s’y rend ce jeudi 13 Février 2020.

Richard Muhima

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *