Dauphin Noir-Lupopo: « on va jouer notre match à fond … (coach Mankour).

Loin de sa base, le F.C St Eloi Lupopo de Lubumbashi livre sa deuxième bataille en Vodacom Ligue 1, ce jeudi 5 Septembre à Goma.
Son adversaire se nomme l’A.S Dauphin Noir qui va elle, signer son entrée dans la compétition.

Contraints au partage lors de l’entame par les Académiciens de Rangers de Kinshasa at home (0-0), les Viets restent imperturbables sur le plan mental.

« On n’était pas prêt, donc pour moi ce n’est pas frustrant au contraire c’est un point, c’est mieux que zéro » a lâché Mankour Boualem, coach du club en conférence de presse d’avant match.

Pour l’entraîneur Franco-Algérien, il faut y aller pas à pas

« On va prendre match après match, on va essayer de travailler, de respecter notre adversaire en l’occurrence Dauphin Noir. Espérons que ce sera un bon match de football. »

Par rapport à l’adversaire, le boss de l’encadrement technique de Lupopo veut d’abord balayer devant sa porte

« Moi, je ne m’occupe pas de Dauphin Noir, Dauphin a son coach qui a son travail à faire, moi je m’occupe de mon travail.
Je balaie déjà devant ma porte avant de balayer devant la porte des autres.
Je n’ai rien à dire sur Dauphin Noir à part le respecter.
J’espère que mes joueurs vont aussi le respecter et on va jouer notre match à fond pour ramener un résultat positif à Lubumbashi. »

Pas d’excuses ce jeudi

« L’avantage est que pour le terrain on aura pas besoin de béton, c’est un terrain synthétique.
Cest un terrain comme le nôtre, moi je ne trouve aucune excuse. »

L’état de santé du groupe n’est pas inquiétant

« Au niveau de santé, on a récupéré pas mal de blessés, le moral est bien. »

Il ne faut pas aller plus vite que la musique

« Le problème ce n’est pas de gagner mais c’est comment?
Parce qu’une fois qu’on gagne, il faut rester.
Donc pour l’instant Lupopo était par terre, on est entrain de remonter petit à petit tout doucement et puis peut être petit à petit pour atteindre l’Afrique.
Il ne faut pas aller plus vite que la musique. »

Le stade de l’unité de la Karisimbi sera le théâtre de cette opposition à partir de 15h30′, heure locale.

Richard Muhima

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *