Vodacom L1: ce qui manque à Bukavu Dawa (dernier) d’après son coach

Au terme des 17 matchs livrés en Vodacom Ligue 1, l’O.C Bukavu Dawa est scotché au bas de l’échelle avec 7 points.
Logiquement, les corbeaux de la province du Sud-Kivu ne rêvent que du maintien dans l’élite. Une tâche âpre a reconnu le coach principal devant la presse après la défaite à domicile face à l’A.S Dauphin Noir de Goma, dimanche (0-1).
Pour le technicien Burundais, l’urgence s’impose, l’effectif doit être étoffé le plus rapidement possible pour espérer éviter le pire.
L’extrait du speech d’Amars Niyongabo :

« On a des lacunes qu’il faut corriger le plus vite possible, si non on ne va aller nulle part. On a des lacunes qui sont vraiment visibles au niveau de la défense, de la médiane et de l’attaque. Il faut vraiment qu’on soit correct avec nous mêmes, il y a des éléments qui manquent pour que l’équipe soit solide.
La guerre est dure, la bataille est perdue mais il faut combattre et pour combattre il faut des bons soldats. Il faut chercher les moyens pour avoir quatre ou cinq joueurs qui peuvent renforcer l’équipe.
Après le premier match, on a échangé avec eux [Ndlr, nouveaux dirigeants], on est sur les pistes. On doit renforcer l’axe central et le milieu, on a pas de récupérateur et puis au niveau de l’attaque on a rien, surtout au niveau de l’axe de l’attaque. »
Sur le nouveau calendrier, il est prévu que l’O.C Bukavu Dawa reçoive le T.P Mazembe ce jeudi 6 Février 2020. Le temps n’étant pas très suffisant pour permettre aux Bukaviens de se renforcer, le staff technique devrait utiliser les armes qu’il a en sa possession pour affronter le solide leader, le rouleau compresseur.
En aller à Lubumbashi faut-il le rappeler, l’impitoyable Mazembe avait marché sur son adversaire (6-0).

Richard Muhima

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *